Air Algérie cesse d’offrir des crédits à ses employés

13 décembre 2021

La direction d’Air Algérie a décidé de cesser d’octroyer des prêts à sa base de travail, de parrainer des patients et d’autres privilèges qu’elle avait accordés au profit de ces personnes, après avoir explicitement annoncé le gel de l’activité du soi-disant « comité de participation ».

Said Taweenine, l’ancien chef du comité de partenariat au niveau de l’entreprise, a déclaré dans un communiqué à Ennahar que la décision des responsables d’Air Algérie de geler l’activité du « comité de participation a conduit à ce qu’il cesse de fournir la plupart des des services qui ont été accordés à la base de travail, qui consiste à octroyer des prêts à rembourser progressivement et à assurer un traitement au niveau des cliniques médicales, et d’autres aides qui incluent les services de la Omra et du Hajj et autres, et il a souligné que ce gel être temporaire, en attendant l’organisation d’élections internes pour élire un nouveau président du comité et de nouveaux membres, en raison de la fin de leur mandat en 2016, et il a été prorogé par arrêté de la direction de la compagnie nationale» selon une correspondance officielle qui elle s’était soumise à l’Inspection générale du travail, dans laquelle elle avait confirmé l’impossibilité d’organiser des élections dans une situation saine que traversait l’Algérie, comme d’autres pays dans le monde, représentée par le virus Corona, sachant que la durée de la garde à vue est spécifié selon le système interne trois ans.

La tenue de nouvelles élections est l’apanage des responsables d’Air Algérie

Concernant la date de la tenue des nouvelles élections, l’ancien président du « comité de participation », qui occupe également le poste de secrétaire général du syndicat de l’entreprise, a précisé que cela reste l’apanage des responsables d’« Air Algérie », ce dernier, qui a annoncé à travers un communiqué publié le week-end dernier, gelant officiellement les tâches de l’Union générale des travailleurs et du comité de cotisation de l’entreprise, ainsi que les fonds qui lui sont affiliés, et indiquait que la décision de geler visait à renouveler les membres de l’Assemblée générale Syndicat des travailleurs d’Algerie Airlines, ainsi qu’un comité de participation et de nouveaux délégués à la fin de leur mandat.

La direction d’Air Algérie a également exigé l’organisation d’élections pour sélectionner les nouveaux membres de cette branche syndicale, à travers la participation des travailleurs au processus de sélection des nouveaux membres, et la nomination d’un organe chargé de conduire les élections, comme le prévoit la loi.

Et à propos de la possibilité d’enregistrer des déséquilibres dans la gestion du comité de participation, par son ancien président, Saeed Tawenin, ce dernier a répondu en disant : « Toutes les affaires se déroulaient dans la transparence et sous le contrôle des teneurs de comptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.